Les américains Ryan Thorpe et Rachel Chang remportent le Stockholm Junior Water Prize 2017

0
243

Deux étudiants américains, Ryan Thorpe et Rachel Chang, se sont vus décerner le Stockholm Junior Water Prize 2017 ce mardi 29 août 2017, pour leur approche novatrice en matière de détection et de purification de l’eau contaminée par les bactéries Shigella, E. coli, la salmonelle, et le choléra. S. A. R. la Princesse Victoria de Suède a présenté la récompense lors d’une cérémonie qui s’est déroulée durant la Semaine Mondiale de l’Eau à Stockholm.

En recevant le prix, Rachel Chang a déclaré : « Je suis submergée par l’émotion. Tous les projets présentés sont véritablement remarquables, et d’une grande qualité. De remporter ce prix malgré tout, c’est incroyable. »

Dans sa déclaration, le jury a mentionné : « le projet vainqueur de cette année incarne le principe fondamental d’approvisionnement d’une eau potable. La motivation du lauréat est d’éradiquer les millions de pertes humaines déplorées chaque année. Le projet développe une méthode unique, rapide et efficace visant à identifier, quantifier et contrôler les contaminants des eaux. »

Les étudiants ont construit un système qui détecte et purifie les eaux contaminées par les bactéries Shigella, E. coli, la salmonelle, et le choléra plus rapidement et plus efficacement que les méthodes conventionnelles. Leur système détecte à l’échelle d’une colonie de bactéries reproductrices par litre de manière instantanée, et élimine toute présence bactérienne en l’espace de dix secondes. En comparaison, les méthodes conventionnelles détectent jusqu’à 1 000 colonies au maximum et le procédé prend un à deux jours. Cette nouvelle approche proposée par les étudiants pourrait éliminer la contraction et l’épidémie de maladies transmises par l’eau et étendre l’eau potable à travers le monde.

« Cette méthode peut s’appliquer aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement. Le projet gagnant s’est servi de la science fondamentale d’une façon élégante afin de répondre au problème de la présence des bactéries pathogènes dans l’eau potable. Ce projet pourrait potentiellement révolutionner l’avenir de la qualité de l’eau », a continué le jury.

« C’est un projet très stimulant qui répond à l’un des plus importants enjeux au monde, à savoir l’approvisionnement de toutes les populations en eau potable. Des méthodes comme celle-ci peuvent libérer un immense potentiel humain, en ce sens que l’accès à une eau potable sûre, et par extension à la santé, permettra d’améliorer la vie de centaines de milliers de personnes » a commenté Torgny Holmgren, directeur exécutif de SIWI.

Le concours Stockholm Junior Water Prize rassemble les jeunes scientifiques les plus intelligents du monde, afin d’encourager leur intérêt continu pour les problématiques de l’eau et de l’environnement. Les équipes de 33 pays ont concouru pour la finale 2017.

© Stockholm International Water Institute

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here