L’enquête de l’ OLAF consolidera la position de Interleaseinvest Group AG auprès des tribunaux européens”

0
330

C’est ce que déclare Konstantin Misakov, Dg de Ukrleaseinvest Group AG qui espère une enquête de l’Office européen de lutte antifraude ( OLAF ) sur la question de la saisie des biens en Ukraine.

Interleaseinvest Group AG, le bénéficiaire à 100 % de la société basée en Ukraine Interleaseinvest LLC, a reçu une réponse de l’Office européen de lutte antifraude ( OLAF ) de la Commission européenne qui indique que la réclamation que la société a envoyée à l’OLAF en juin, est actuellement en cours d’évaluation.

« Nous adresser à l’ OLAF est une autre étape que nous avons franchie pour rétablir la justice dans le cas de la saisie de notre entreprise en Ukraine, qui a déjà été confirmée par plusieurs décisions de justice. Nous espérons que l’enquête de l’OLAF renforcera notre position auprès des tribunaux européens, auprès desquels nous continuons de défendre nos droits et notre réputation », a déclaré Konstantin Misakov d’Interleaseinvest Group AG.

En septembre 2014, la société a été victime d’un rachat hostile, lorsque l’équipe de direction légitime de la société a été licenciée. Le plus important projet de la société, financé par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, qui prévoyait l’acquisition de 3 000 nouveaux wagons, a été interrompu.

Jusque septembre 2016, l’équipe de direction légitime de la société a été physiquement incapable de servir le prêt de la BERD. En conséquence, la BERD a réclamé certains actifs de la société en garantie.

La réclamation d’Interleaseinvest AG adressée à l’OLAF concerne les documents signés entre la direction illégitime de la société et les représentants de la BERD au cours de la période de rachat. La société souhaite que l’OLAF enquête sur les raisons qui ont conduit la direction et la BERD à signer un accord de conciliation, dans lequel les wagons figuraient à un prix bien inférieur à celui fixé dans l’accord de garantie, ce qui a conduit à une perte nette de 30 millions de dollars US à la banque.

À ce jour, Interleaseinvest AG défend ses droits devant le tribunal d’Amsterdam. Elle attend également les résultats de l’enquête internationale initiée par le procureur général ukrainien, dans laquelle ce dernier recherche une coopération avec les autorités britanniques correspondantes.

La BERD a accordé un prêt de 90 millions de dollars US à Interleaseinvest dès 2011. Ce prêt a été émis pour financer l’acquisition d’environ 1 500 wagons. Ce prêt visait à soutenir la réforme du secteur ferroviaire en Ukraine grâce à une participation accrue du secteur privé et à une propriété privée plus généralisée. La valeur totale du projet s’élevait à 300 millions USD, faisant de lui le plus important d’Europe de l’Est.

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here