L’ONG Caring-Hearts fête la Noël avec les enfants sourds-muets à Famleng

0
2381

L’ONG Caring-Hearts fête la Noël avec les enfants sourds-muets à Famleng

Le  Centre Spécialisé pour Enfants Sourds de Famleng Bandjoun a accueilli les  volontaires de l’ONG Caring-Hearts le 21 décembre dernier. Sous le haut patronage de M. Fotso Kamgué fondateur de l’ONG, la présidente nationale de Caring-Hearts Cameroon a fait un important don de matériel ainsi que des jouets à près de 40 enfants sourds-muets vivant dans cet orphelinat.

 

 

Créé  depuis septembre 2005, le Centre Spécialisé pour Enfants Sourds de Fameleng-Bandjoun n’était jusque-là que l’ombre de lui même. Seul un Conseiller municipal dont le nom nous a été dévoilé passe par là depuis 3 ans laisser quelques cahiers à ces enfants en détresse. A présent, le bâtiment qu’abrite cette institution citoyenne est une maison ordinaire, pas très appropriée au sens large du terme, parce que dépourvue de tout aspect concourant au bien être de ces cas sociaux. Un tour nous a permis de constater que les salles de cours sont vraisemblablement étroites, équipées d’un matériel qui laisse à désirer. Treize ans après sa création, aucun appui gouvernemental n’a été enregistré de ce coté.

Les « dormitoriums » quant à eux venaient de voir leur misérable allure d’autre fois changer avec la venue des âmes de bonne volonté de l’ONG Caring-Hearts. Autrefois, ces handicapés d’un autre genre passaient leurs nuits sur de petits matelas à même le sol « nous ont lancé quelques villageois curieux venus en badauds fêter la Noel avec les sourds muets ».  Les dons quant à eux étaient énormes aux yeux des bénéficiaires. On a vu deux grands lits à étages, tous ayant des matelas tout neufs, une paire de drap pour chaque lit et deux oreillers. Ces lits complets viendront rehausser le standing des dortoirs. De l’autre coté, deux grands sacs renfermant des jouets, biscuits et bonbons pour tous les enfants. Pour le fondateur Victor Wafo « jamais je n’avais reçu autant pour l’encadrement de ces enfants ».

Dans son discours de remerciement adressé à la présidente Caring-Hearts Cameroon, le fondateur /directeur de l’école a émis plusieurs difficultés sine-qua-non qui leur restes à atteindre afin de garantir le bon encadrement de ces cas sociaux qui, pour lui n’ont que besoin de l’amour du prochain pour vivre. Parmi ces difficultés émises en direction des âmes de bonne volonté et des pouvoirs publics, figuraient à juste titre la construction des locaux. Le sempiternel problème majeur de cette institution scolaire depuis sa création. On a également noté la prise en charge du personnel, la recherche d’un personnel de qualité et bien sûre les problèmes de nutrition et du suivi médical des enfants sourds-muets.

 

 

Après ces mots les enfants ont démontré à leur tour ce de quoi ils étaient capables. Véritables démonstrations de forces des sonorités de l’Ouest Cameroun et de la World Music. Activités sportives et sketchs n’étaient pas en reste. Certaines âmes sensibles se sont vues arracher une larme devant des chorégraphies bien orchestrées des déficients auditifs. L’on a dès lors compris le bien fondé de ces écoles d’un autre genre non seulement mais aussi la nécessité de leur apporter un soutien afin de surmonter leurs handicaps.

Trophées et médailles étaient au rendez-vous. L’équipe vainqueur du match de football s’est vue soulever un trophée tandis que les perdants glanaient eux des médailles estampillées aux couleurs des logos des entreprises et organisations partenaires de l’ONG Caring-Hearts, lorsqu’on sait que celle-ci   est accompagnée depuis plusieurs années déjà, par biens de partenaires d’ici et d’ailleurs qui se soucient au quotidien des personnes vulnérables. On peut citer entre autres la Commune de Diskmuide en Begique, Kindness Malaysia, Fusion X, le bimensuel Panafricain La Voix Des Décideurs, Fokim Money.

 

                                       Joseph Ayangma

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here