Calvin Honoré Djouari: « En expulsant Kemi Seba , le Sénégal … s’est enfin égaré dans son musée de Ngorée »

0
392

Je ne voudrais pas faire une apologie ou une plaidoirie en faveur de Kemi Seba , ou de qui ce soit; mais c’est un effort d’analyse sur les événements qui ont marqué l’expulsion de ce dernier du Sénégal. Ceux qui ont conseillé le président Maky Sall qui d’habitude est un homme pondéré, humble et conciliateur sont des véritables canailles des thuriféraires éhontés qui ne connaissent rien de l’histoire de la civilisation du valeureux peuple de l’Afrique.

” Kemi Seba était une chance pour le Sénégal, par cet acte on a suspendu l’engagement noble d’un honnête homme qui voulait le sauver et au-delà sauver toute l’Afrique.”

Les Sénégalais eux-mêmes sont déconcertés par cette humiliation qui défie le bon sens, la moralité, et les principes de l’hospitalité cher à l’Afrique, cette procédure d’expulsion accélérée, sans préavis et humiliante est la preuve que le gouvernement sénégalais ne s’est jamais considéré comme protecteur de la minorité.

C’est le projet de l’Afrique noire qui est trahi, en un seul geste. Un homme qui se bat pour la pauvreté pour l’insécurité et l’effondrement de l’économie est ridiculisé et livré à l’adversaire, cela ne n’est pas coranique. L’expulsion de Kemi Seba du Sénégal ne traduit pas la réalité de Ngorée ville jadis des esclaves.

Cette expulsion est un diktat et une forfaiture inacceptable. L’Afrique ne doit pas tolérer ça et doit se réveiller de son sommeil dogmatique. Le Sénégal que je connais, où j’ai vécu quatre années durant, pays de Sédar Senghor et d’Abdoulaye Wade qui se voulait comme le premier pays de la démocratie et doyen des pays noirs le mieux civilisé, présenté à la face du monde comme le phare de la pensée nègre s’est enfin égaré dans son musée de Ngorée.

Le Sénégal a perdu son statut de leader des pays francophones tout cela à cause d’une armée de collaborateurs bouffons. Il n’est plus la plate tournante de l’histoire de l’Afrique, son gouvernement a assombri le symbole de la belle maison de jadis et a noirci un pays qui était à la face de l’Afrique sans histoire.

Une déportation à rebours. Le Sénégal pays qui connut la grande déportation vient de débuter à son tour le commerce triangulaire à sa façon. La même erreur que fit la France à l’endroit de Cheikh Ahmadou BAMBA pour Madagascar au 19ème siècle et qui fait aujourd’hui du Magal l’événement le plus fêté dans ce pays, je dirai même une fête nationale. Cette attitude montre comment la plupart de nos gouvernants africains sont dirigés par des cancres. Ils commettent des dérives qui leur font perdre toute crédibilité et qui montre que leur intelligence est limitée. La vérité, ils sont comme nous tous, simple homme de la rue. Tout compte fait, l’histoire est en marche et la machine est lancée ceux qui ont conseillé le gouvernement du Sénégal d’agir ainsi ont commis une erreur, Kemi Seba entre dans l’histoire. il est une conscience africaine, un symbole.

“Kemi Seba est encore vivant, il fascine le monde, il est populaire, il suscite l’admiration, c’est un personnage controversé, insaisissable, et énigmatique, il va gagner.

Les consciences n’apparaissent pas tout le temps dans la vie d’un peuple ils sont rares et très rares, comme tous les consciences ils ressemblent à l’éclipse quand elle apparaît tout le monde arrête de faire ce qu’il avait à faire et accourt pour observer, Kemi Seba est encore vivant, il fascine le monde, il est populaire, il suscite l’admiration, c’est un personnage controversé, insaisissable, et énigmatique, il va gagner.

J’ai pu mesurer l’incapacité des gouvernements africains à scruter les événements, pourtant ils ont été élus parce qu’ils semblaient être des visionnaires. Dommage, ils ne le seront jamais, un manque de discernement pour déceler les événements historiques. C’est toujours cent ans après qu’on comprend la portée des événements c’est ce que semble comprendre maintenant le Cameroun avec Douala Manga Bell et Martin Paul Samba.

 

© Calvin Honoré  Djouari, Ecrivain camerounais ǀ La Voix Des Décideurs

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here