Cameroun : Le projet secret des sécessionnistes

54
1909

J’ai en mémoire le souvenir d’expériences tristes sur les faits historiques du Cameroun, je vois comment on peine pour gérer une crise. Je m’inquiète parce que j’ai une grande famille dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et j’ai des nombreux amis ressortissants de Bamenda, Limbé, Buea et Muyuka, leur souffrance est la mienne.

Le mouvement prend de l’ampleur, et est en voie de devenir un symbole de lutte ; pourtant si on avait écouté les nombreuses personnalités qui sont passées dans les médias donner leur avis et des solutions qui me paraissaient idoines, les choses seraient désamorcées.

Avec ce qui se passe à Bamenda, si on peut noter l’incapacité du gouvernement à résoudre ce problème, on peut également voir en face l’immaturité des leaders anglophones qui continuent de rêver et croire qu’un pays comme le Cameroun peut accepter une sécession.

Le véritable problème qui se cache derrière cette crise, c’est que certains leaders anglophones sont à présent de connivence avec les Nigérians en particulier les Biafrais qui rêvent toujours de faire sécession. « Ces leaders anglophones veulent s’allier avec les Nigérians pour avoir une base arrière et mener leur lutte d’indépendance ; et après avoir libérer leur territoire, ils serviront aussi de base arrière aux Biafrais pour faire la sécession qui sommeille en eux depuis 1970 avec le non moins fameux Général Ojukwou de mémoire. », indiquent nos sources. Après cette libération, ils envisageraient «  former alors un seul État. Tel est le projet secret et machiavélique de ces deux zones. »

Donner aussi les postes clés à nos frères…

La solution de cette crise est dans la réforme administrative et un remaniement gouvernemental. C’est la première chose et la plus importante, donner aussi et enfin à nos  frères des régions du Nord-Ouest et du sud-Ouest des postes clés du gouvernement. Le président fait le « dur » comme à son habitude. C’est dommage… ! Ce qu’il oublie c’est que la force qu’il avait dans les années 90, il ne l’a plus maintenant.

S’il faut entrer dans le secret des sécessionnistes, voici leur plan d’action : Ils veulent pousser l’Etat camerounais à bout afin d’inciter les policiers à tirer sur les manifestants, ainsi, les instances internationales se saisiront de la question et condamneront le régime de façon irréversible.

Le véritable problème qui se cache derrière cette crise, c’est que certains leaders anglophones sont à présent de connivence avec les Nigérians en particulier les Biafrais qui rêvent toujours de faire sécession. « Ces leaders anglophones veulent s’allier avec les Nigérians pour avoir une base arrière et mener leur lutte d’indépendance ; et après avoir libérer leur territoire, ils serviront aussi de base arrière aux Biafrais pour faire la sécession qui sommeille en eux depuis 1970 avec le non moins fameux Général Ojukwou de mémoire. », indiquent nos sources. Après cette libération, ils envisageraient «  former alors un seul Etat. Tel est le projet secret et machiavélique de ces deux zones. »

On pourrait bien qualifier cela d’enfantillage. Un Nigérian s’allier avec un camerounais il faut être idiot pour se lancer dans de telle manœuvre, c’est mal connaître l’homme Biafrais. Imaginons un tel scénario, ce sont les anglophones qui seront avalés crus. C’est un coup de force désespéré, troublant qui sera amer pour ceux qui tenteront de se laisser dans une telle aventure. Le mauvais vent qui souffle depuis quelques jours et l’attitude des médiateurs des deux camps dénaturent les négociations.

La terre du Cameroun est une terre sacrée. Malgré les tourbillons qui l’animent, elle restera paisible. Et pour ceux ou celles qui veulent marcher, qu’ils marchent, la marche est un rituel au Cameroun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos  frères des régions du Nord-Ouest et du sud-Ouest vont commettre une erreur qui va favoriser leur déclin, alors que leurs revendications étaient nobles et justes.

Dans la situation actuelle, il y a une chance que les nos frères ne perçoivent pas comme à leur habitude. Ils doivent savoir que leurs revendications vont en droite ligne vers un état ou la minorité aura le pouvoir exécutif. Mais c’est dommage quand je constate que tous mènent les actions sur les coups de l’émotion.

L’idée d’une guerre hante leur esprit. C’est dangereux la guerre. Ça laisse des cicatrices. Ceux qui glissent sur ce terrain se trompent. La guerre ce n’est pas le cinéma.  On sait par expérience qu’ils seront les vrais perdants. Ce sont eux qui souffriront cruellement. Ils sont galvanisés par ces éboueurs de Londres et du Quebec ou les vendeurs d’illusions de Washington, qui à distance les utilisent comme des bras séculiers.

L’idée d’une guerre hante leur esprit, c’est dangereux la guerre, ça laisse des cicatrices ceux qui glissent sur ce terrain se trompent. La guerre ce n’est pas le cinéma. Je sais par expérience qu’ils seront les vrais perdants, ce sont eux qui souffriront cruellement. Ils sont galvanisés par ces Eboueurs de Londres et du Quebec ou les vendeurs d’illusions de Washington, qui à distance les utilisent comme des bras séculiers. Nous soignons les blessures que la Société des Nations a laissées sur les territoires d’Afrique. Avec cette triste colonisation.

Les dirigeants de la SDN étaient des hommes politiques limités par les réflexions romanesques du 19 ème siècle finissant et débutant. Pourquoi n’avoir pas laissé la tutelle à un seul pays. Aujourd’hui nos frères ne connaissent pas qu’il y a eu des accords secrets entre la France et l’Angleterre qui lègue le territoire Camerounais à la France à partir de 1958.

Ils vont beau crier l’Angleterre ne s’y mêlera pas. Je suis convaincu que la crise va se désamorcer, les anglophones n’ayant pas d’idéologie forte et des stratèges vont s’embrouiller et commettre les mêmes erreurs du directoire des années 90.

Le président Paul Biya est un homme obscur et impénétrable, il a auprès de lui des ministres qui titubent sous le poids de la vieillesse. Dans son gouvernement il n’y a plus ce que je pourrai appeler une « conscience gouvernementale » et la population n’a plus une « conscience du peuple ».

S’il y avait encore ces deux ministres stratèges des années de braises je veux dire en 90-92, ils l’auraient intellectuellement aidé à gérer la situation. Les ministres actuels ne sont là que pour se mirer sur leur référent Paul Biya qui est toujours leur image. La terre du Cameroun est une terre sacrée, malgré les tourbillons qui l’animent elle restera paisible, et pour ceux ou celles qui veulent marcher, qu’ils marchent, la marche est un rituel au Cameroun ce n’est pas la première marche ce ne sera pas la dernière. La marche a commencé en 1916 sur le Plateau Joss sous l’égide de Douala Manga Bell.

Voilà les gens qui ont lutté pour ce pays.

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

54 Commentaires

  1. Kammegne Appolinaire

    C’est juste en ce sens qu’apres avoir passe une semaine de conge au nigeria,precisement a Enugu et onicha, je constate que cet Esprit omnibule a outrance ce peuple de ce deux partis des deux etats

  2. Narcisse Roger Onya

    Bon! moi je voulais seulement dire que hein!! A l’attention de mes frères des régions anglophones, pardon si on vous accorde l’indépendance laissez nous seulement Magasco, Mr leo,Daphné, Reniss et le eru pistache en contre parti on vous donne wopso , le nouveau longue longue et nyangono du sud en bonus… Merci avance..
    En plus nyangono du sud a un nouveau bébé sur le marché bientôt numéro 1 a trace africa

  3. Benoît Wanga

    Très bonne analyse et grande contribution pour le retour au calme. Fédéralisme et vouloir se rallier au Nigeria? Je crois que c’est mal vu de leur part. Cette façon de revendiquer n’est pas logique et ne les mènera nulle part, ce qu’il y lieu de faire c’est de trouver un consensus.

  4. Daniel Owona

    Tres belle analyse mon frere. Ce que je dis toujours ,tant que les africains ne cesseront pas d’accepter les manipulations occidentales, nous aurons toujours ce genre de cas.c’est domage.

  5. Patrick Houmbosso

    Analyse à la hauteur du grand professeur que vous êtes.j’ai dans une de mes publications précédentes clamé la légitimité des revendications de la zone anglophone tout en fustigeant le mode opératoire et le projet cecessioniste qui s’y greffe.projet que je taxerai ici d’utopique puisqu’il ne tardera pas à coup sûr de plonger ce pseudo état dans le chaos à l’image du Soudan du sud…la communauté internationale dans son ensemble devra à mon avis prendre en compte le caractère criminel de ces revendications quand il s’agira de peser la réaction de l’État camerounais…

  6. Valery Tchapgang

    Belle analyse! je pouvais m’en rejouir. Mais non! Pas d’accord lorsque vous pensez comme les Biyaistes que Paul Biya est toujours l’homme de la situation et qu’il a le malheur d’avoir dans son entourage des responsables incapables. Or, je pense ouvertement que Paul Biya n’est plus l’homme qui doit gérer cette crise car il a échoué dès au départ. L’état de pourrissement est tel qu’il ne pourra plus se rattraper. Je comprends votre optimisme. Mais
    il est temps qu’il passe le flambeau, de préférence à un anglophone afin que les camerounais puissent s’asseoir sur une même table et discuter en se regardant dans les yeux. Dans cette discussion, ils redéfiniront les règles de vivre ensemble ou encore de cohabitation.
    Le plus tôt sera le mieux!

    • El Don Pypozal

      Sérieux = sincère.
      Je demande alors si vous êtes sincère, lorsque vous suggérez que l’on passe le pouvoir à un anglophone; alors qu’ils sont constipés de rancoeurs !

    • Valery Tchapgang

      C’est vous qui voyez la rancune! Ils ne font qu’exprimer les frustrations et intimidations longtemps endurées. Et même si c’est la rancune comme vous prétendez, cela ne veut pour au tant pas dire qu’ils ne peuvent pas pardonner comme le peuple juif.
      Evitons surtout d’attiser le feu!

    • Maireng Marina

      Jamais mn frère passer le pouvoir exécutif à un anglo c détruire le pays a jamais kon leurs donnes plus de postes gouvernemental oui mais vraiment j’ai fréquenter en zone anglophone et rien k la mentalité autour de nous nous fais comprendre kil ne peuvent pas géré tout c pays mieux qu un nordiste ou un sudiste juskici

    • Valery Tchapgang

      Marguerite, ne confondez pas la francophobie au tribalisme! Et même là, comprenez bien que nos frères anglophones ne sont ni francophobes, ni tribalistes. Mais ils dénoncent leur mal être. Maintenant si vous ne prenez pas la chose avec beaucoup de lucidité, il y a de forte chance que vous la compreniez dans le sens que vous l’avez comprise. Pourquoi parce que les anglophones s’adressent à la classe dirigeante actuelle, essentiellement composée des francophones qu’ils considèrent comme étant à l’origine de leur malheur. Voilà pourquoi on peut être amené à croire que les anglophones s’adressent à nous. Or ils s’adressent à la classe dirigeante qui se trouvent être composée essentiellement des francophones. Nos dirigeants qui se plaisent dans la division, donnent l’impression qu’il y a un problème anglophone-francophone. Pourtant non!

  7. El Don Pypozal

    Tu as raison sur toute la ligne man.
    Bonne analyse !

    Prochainement, puisque de nombreux anglophones te lisent dans le silence, il faudra mentionner dans tes textes ce qu’ils étaient avant le partage du Kamerun à l’Angleterre et la France.

  8. Olivier Mbappe

    JE PENSE AUSSI COMME TOI,sauf que s’il ne s’agit pas d’une récupération politique,mai d’un PB fondamentalement anglo ,la solution serait l’instauration d’une véritable decentralisation

  9. Patrick Anaba

    Analyse intéressante. Seulement à l’origine nous avons le kamerun.la SDN nous fout la pagaille avec le Cameron et le Cameroun. Il est peut être temps pour la prospérité de ce pays de nous lever pour réclamer le retour au Kamerun.faites un tour à Taraba stage ils sont nombreux là bas à posséder une carte d’identité camerounaise jusqu’à amener l’État nigérian à lancer une campagne de retrait de ces cartes tant aux frontières que dans les villages par des raffles.ayant séjourné au sud ouest j’ai un pincement coeur en voyant ce qui se fait de ce côté.je ne veux pas être partisan mais qu’on présente un programme convaicants aux prochaines élections.vous direz que je suis naïfs.ce n’est pas en déclarant de manière péremptoire qu’il faudrait laisser la place à un abglophone pour voir tous nos problèmes résolus comme le dise d’aucuns.les juifs n’ont jamais été Présidents ni en europe ni en amérique.mais ils gère le monde.c’est un peuple qui peut nous instruire.

  10. Litse Clovis

    Très juste comme analyse. Il y avait effectivement un plan secret entre la France et l Angleterre sur ce territoire .Ce qui permettait de résoudre leur différend frontalier en Afrique du nord .Voilà que des gens se battent , s entre déchirent pour des histoires créées depuis près d un siècle maintenant

  11. Caroline Bouekimi
    Voilà pourquoi j’aime te lire. Merci encore et sue Dieu continu à éclairer ta lanterne car nous sommes des heureux bénéficiaires de ta connaissance limpide. Merci frère
  12. Marceline Tchouta

    Achhhhh pauvre africains se déchirent pour une langue étrangère !!!! Le Japon la Chine la Russie chacun de ces pays parle sa propre langue.honte a tous ceux qui font des revendications sur une base linguistique neolocoloniale

  13. Isaac Titse

    Analyse juste.
    Sauf que (de mon point de vue), les réformes administratives même profondes et un éventuel remaniement ministériel rééquilibré ne changera rien à l’état des tensions qui grimpent en crescendo actuellement. En revanche, si quelqu’un annonçait maintenant qu’il ne se représentera pas aux élections de 2018, toute cette fièvre retombera soudainement. Et c’est là une des clés de l’énigme. Je dirai même… La plus grosse des clés.

  14. Yvette Arrogayassi

    papa pardon essayez de contacter popol pour lui faire des suggestions les gars la sont émotifs je les comprends mais j ai peur pour eux car les démons vont les utiliser et c est dommage. ne baissez pas les bras continuez de leur parler vous ne faites rien de mal. PEACE and LOVE

  15. Sidhar Claude

    ta lecture sur la situation anglophone est salutaire a beaucoup je voudrais en complétude ajouter que le sectarisme politique a endormi les dirigeants camerounais, les ministres sont wagonisés et n’ont plus une véritable vision, c’est le seul pays au monde ou la population carcérale est composée d’une majorité de fonctionnaires et de leur chefs de departements, secretaires generaux et ministres… Ce pays n’a plus de locomotive ni de destination aujourd’hui le gouvernement en place s’accroche à tout pour se laisser guider sinon la crise anglophone serait maitrisée depuis avant tout anglophones ou francophones nous sommes tous des camerounais au même titre. La vie d’un camerounais en region francophone est égale à celle d’un camerounais en region anglophone, les langues coloniales sont elles supérieures à nos ethnies, nos dialecques? Notre pays est un héritage, Il faut que chacun de nous prenne conscience de sa contribution pour l’émancipation du Cameroun et surtout de ses “dirigeants”.

  16. Marien Nguing

    Raison sur toutes tes ligne frangin, mais une chose le chef de l’etat sortira de sont silence.Encore une autre chose les mains etrangeres ou ceux de soit disant diasporat aucun de leurs enfants n’est au camer encore moin leure famille , ils sont seulement là pour soufler sur la braise pour que ça brule bien.Maintenant anesty international n’est pas a coté

  17. Olivier Narcisse Gah

    Cher aîné je suis une foi de plus émerveillé et partisan de ton exposé. Mais au delà de cet éthique donc regorge ton argumentaire, si le nkounkouma annoncait sa démission pour 2018, ceci désamorcerait aussitôt toutes tensions. Mais ce rêve est loint d’être réel.par conséquent, bien vrai que la sécession soie impossible pour son excellence, il sait qu’il a des obligations et certaines réformes à remplir vis à vis de nos frères du secteur Anglophone. Et je pense que ces derniers feront l’obligation de s’y adapter car une demande de plus pourrait être considéré désormais comme du chantage.

  18. Andre Semama

    Que Dieu aide CE grand pays Le Cameroun nous resterons indivisible et Mon Cher pays prosperera Notre devise “paix” Sera inchangeable nous un seul peuple;une nation et un seul drapeau le vert le rouge et le jaune avec une etoile

  19. Benoît Wanga

    Pour remédier à cette situation, il est impératif et nécessaire d’utiliser l’État d’urgence ou la Raison d’État, c’est-à-dire le pouvoir qu’ a l’État de transgresser les normes pour mettre de l’ordre. Il est temps de mettre la violence en jeu, utiliser< < la loi du lion et du renard>> comme dit Nicolas Machiavel.

  20. Sandinho Sandi

    Le CAMEROUN reste Unis et indivisible et tout projet maléfique comploté contre notre beaux pays sera nul et sans effet au nom puissant de JÉSUS-CHRIST. Sache de même que l’Etat est un monstre froid. La guerre ne conduit aucun pays vers la prospérité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here