Cameroun : Ernest Gbwaboubou place ses hommes sur fond d’assainissement

0
213

Avec l’onction du chef gouvernement Philemon YANG, les nouvelles décisions et propositions attendues d’Ernest Gbwaboubou portant sur les nominations de nouveaux responsables aux niveaux et de l’administration centrale et des services centraux et déconcentrés visent l’atteinte les objectifs fixés par le Président de la République.

En effet, un saut qualitatif et décisif par ces nominations dans le processus d’assainissement des mœurs et des mauvaises pratiques exemptes de corruption, des actes scabreux qui se sont enracinés dans les secteurs des mines et des industries. Par ces nominations, des réseaux tentaculaires et maffieux ont été démantelés par la mise à l’écart des délégués régionaux et départementaux.

Le redressement de ce grand ministère au cœur de l’émergence progresse par la méthode et la fermeté instituées par le Ministre. Le ministre Ernest Gbwaboubou avance et déjà, des résultats sont palpables avec le nouveau Code Minier, le nouveau Plan Directeur d’Industrialisation (PDI) et la refondation de la Société Nationale d’Investissements (SNI).

Les premiers obstacles aux actions gouvernementales instituées et entretenues par des collaborateurs véreux et noyés dans des actes de corruption tombent après les uns après les autres et laissent la voie à la mise en œuvre des hautes instructions du Président de la République visant à faire du Cameroun un pays émergent et industrialisé à l’horizon 2035 à la contribution qualitative et quantitative des secteurs minier et industriel. L’actuel Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique tient fermement les commandes de ce département ministériel avec l’appui bien veillant du Premier Ministre, chef du gouvernement Yang Philemon.

Il y a nécessité que la sérénité revienne dans ce département ministériel ou des fossoyeurs ont créé un climat mal sain pour freiner les actions , la détermination du ministre Ernest Gbwaboubou qui est en mission commandée pour conduire les actions et les réformes nécessaires visant à valoriser nos ressources minières et à développer davantage notre tissu industriel pour le bénéfice des caisses de l’Etat pour l’amélioration du bien-être et le pouvoir d’achat des Camerounais ; pour la création des emplois et pour tout dire, pour le développement du Cameroun.

A titre d’illustration, des aberrations qui plombaient le développement des activités dans ce département ministériel , il y avait trop d’enseignants aux postes techniques en lieu et place des ingénieurs des mines et techniques industrielles relégués aux postes de subalternes.

De la confiance aux frustrés d’hier
Selon nos enquêtes, 08 enseignants la plupart PLEG et ayant occupé des fonctions de délégués régionaux ont tout simplement été remis à leur administration d’origine à savoir le Ministère des Enseignements Secondaires.
Ce sont de telles incohérences qui ont plombé la contribution qualitative et quantitative de ce département ministériel au développement du Cameroun et au Produit intérieur brut (PIB).
La tendance est bonne depuis l’arrivée de cet administrateur civil principal à la tête de ce ministère.
Les mesures d’assainissement initiées ont suscité des coups bas, des intrigues, des actes de sabotage comme la destruction de certaines données informatiques dans les machines, des dénonciations malsaines et calomnieuses de la part de hauts responsables de ce département ministériel, qui voyaient ainsi leurs intérêts égoïstes et anti patriotiques volés en éclat par l’action déterminante du jeune nouveau ministre.
Il revient donc aux nouveaux promus de mériter la confiance placée en eux par la très haute hiérarchie.
Bon vent Monsieur le ministre !

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here